Actualités

Activités scientifiques

Les nouveaux projets 2021-2025 des unités de recherche de VetAgro Sup sont lancés !

A la suite des évaluations HCERES, les projets des 12 unités de recherche dont VetAgro Sup est tutelle, 9 Unités Mixtes de Recherche (UMR) et 3 Unités Propres (UP) sont désormais lancés pour les 5 ans à venir. Ces unités s’inscrivent dans le cadre de partenariats académiques formalisés avec des universités et des écoles (UCBL, UCA, INPG et AgroParisTech, UGA) et des organismes de recherche (INRAE, CNRS, ANSES, INSERM et INRIA) des sites clermontois, grenoblois et lyonnais. Ces projets d’unités 2021-2025 contribueront aux 3 axes prioritaires de la politique scientifique de l’établissement :

  • Transitions agro-écologiques des systèmes agricoles et alimentaires (TrAgES)
  • Maîtrise des risques sanitaires (MatRiSs)
  • Qualité de vie de l’Homme et de l’animal (QualVHA)
COUV- Pissenlits
  • UMR Ecologie Microbienne (LEM – CNRS/Université Lyon 1/INRAE/VetAgro Sup) : les activités de recherche du laboratoire écologie microbienne (LEM) se placent au carrefour des domaines de l’écologie et de la microbiologie. L’écologie microbienne a pour objectifs d’étudier la physiologie des microorganismes et l’influence de leurs activités sur les autres organismes et sur l’environnement en général mais également d’étudier l’impact des caractéristiques du milieu sur ces microorganismes.

Directrice de l’unité : Sylvie Nazaret (CNRS)

 

  • UMR Ecosystème prairial (UREP – INRAE/VetAgro Sup) : l’UREP possède une expertise internationale dans le domaine de l’écologie prairiale et plus particulièrement sur l’impact du changement climatique, les bilans de gaz à effet de serre, la séquestration de carbone, les cycles carbone et azote, les interactions plantes-sol (microorganismes) et herbe-animal ou encore les effets des pratiques de gestion sur la dynamique prairiale.

Directrice de l’unité : Catherine Picon-Cochard (INRAE)

 

  • UMR Epidémiologie des maladies animales et zoonotiques (EPIA – INRAE / VetAgro Sup) : la thématique de recherche de l’UMR EPIA est centrée sur l’épidémiologie des maladies infectieuses dans les populations animales (dont certaines transmissibles à l’homme), en relation avec les processus écologiques et évolutifs, et dans le contexte de changement global.

Directeur de l’unité : Xavier Bailly (INRAE)

 

  • UMR sur le Fromage (UMRF – INRAE/UCA/VetAgro Sup) : avec une approche intégrative et transdisciplinaire, les travaux de recherche menés au sein de l’UMRF ont pour objectif de mieux comprendre la construction des qualités sensorielle et nutritionnelle des fromages traditionnels à microbiote complexe, afin d’accompagner leurs évolutions /innovations en intégrant les attentes des consommateurs et les exigences sociétales en termes de sécurité sanitaire/santé et de durabilité.

Directeur de l’unité : Christophe Chassard (INRAE)

  • UMR sur les Herbivores (UMRH – INRAE / VetAgro Sup) : l’UMRH conduit des recherches pour un élevage d’herbivores économiquement et environnementalement performant, valorisant des fourrages et d’autres ressources non compétitives avec l’alimentation humaine et en phase avec la demande sociétale (bien-être animal, qualité des produits). Ceci implique de pouvoir mieux comprendre les fonctions animales ainsi que les impacts des pratiques d’élevage sur l’animal et l’environnement.

Directrice de l’unité : Isabelle Cassar-Malek (INRAE)

 

  • UMR Laboratoire de biométrie et biologie évolutive (LBBE – CNRS/INRIA/Université Lyon 1/VetAgro Sup) : les thématiques de recherche du LBBE s’organisent autour de deux thèmes fédérateurs, la Biométrie et le Biologie évolutive, traités à la fois du point de vue des problématiques biologiques et des développements méthodologiques. Les travaux menés portent notamment sur les mécanismes génétiques de l’évolution, les mécanismes responsables de la dynamique adaptative des populations et des communautés, le développement de modèles en écotoxicologie et les interactions hôtes-parasites.

Directeur de l’unité : Fabrice Vavre (CNRS)

 

  • UMR Mycoplasmoses animales (MYCO – ANSES/VetAgro Sup) : l’UMR est spécialisée dans la bactériologie vétérinaire. Inscrits dans le domaine de la Mycoplasmologie, les recherches de l’UMR portent sur l’étude de la biodiversité des bactéries du genre Mycoplasma et l’expression clinique des maladies associées. Plusieurs thématiques transversales sont abordées pour établir des liens structurants entre observations cliniques (évolution des mycoplasmoses, usages thérapeutiques, incidence économique et épidémiosurveillance) et caractérisation des agents étiologiques (identification, antibiorésistance, sous-typage, polymorphisme génétique, virulence et évolution).

Directrice de l’unité : Florence Tardy (ANSES)

trages 1 photo 1
  • UMR Territoires (Territoires – AgroParisTech/INRAE/IRSTEA/UCA/VetAgro Sup) : articulées autour d’une double déclinaison portant d’une part sur les activités économiques, notamment l’agriculture et d’autre part sur les enjeux de développement des territoires, les travaux de l’UMR étudient comment les territoires et leurs acteurs s’adaptent et innovent (ou non) dans le contexte d’un environnement économique, social et politique fluctuant et complexe, en élaborant des stratégies destinées à mobiliser, puis à valoriser leurs ressources. Pour cela, le projet scientifique de l’unité associe sciences sociales (géographie, économie, science de gestion, sciences politiques) et sciences biotechniques (agronomie, zootechnie systèmes).

Directrice de l’unité : Hélène Mainet (UCA)

 

  • UMR Translational innovation in medicine and complexity (TIMC – CNRS/Grenoble INP/Université Grenoble Alpes/VetAgro Sup) : l’unité TIMC réunit des scientifiques et des cliniciens autour de l’utilisation de l’informatique et des mathématiques appliquées pour la compréhension et le contrôle des processus normaux et pathologiques en biologie et santé. Son activité interdisciplinaire contribue tant à la connaissance de base dans ces domaines qu’au développement de systèmes pour l’aide au diagnostic et à la thérapie.

Directeur de l’unité : Alexandre Moreau-Gaudry (UGA)

COUV - Handichien
  • UP Agressions pulmonaires et circulatoires dans le sepsis(APCSe) : réalisés en partenariat avec des personnels hospitalo-universitaires de l’Université Lyon 1 et avec des praticiens hospitaliers des Hospices Civils de Lyon, les objectifs des travaux de recherche de l’unité sont de mieux comprendre les altérations circulatoires à l’échelle de la macro et microcirculation, immunologiques et de la coagulation dans le sepsis et d’envisager de nouveaux moyens pour explorer ces altérations et trouver des nouveaux traitements en médecine humaine comme en médecine animale, dans une démarche de recherche translationnelle.

Directeur de l’unité : Bernard Allaouchiche (HCL)

 

  • UP Interactions cellules environnement(ICE) : les objectifs de l’unité sont d’apporter une meilleure connaissance, chez l’animal comme chez l’homme, des mécanismes et évolutions des affections liées à l’âge, à l’évolution de notre mode de vie, ou aux infections liées aux soins. L’unité mène ainsi des travaux de recherches pré-cliniques et cliniques dans le cadre d’une recherche translationnelle (Animal/Homme) pour développer de nouveaux outils d’évaluation des dysfonctions cellulaires et proposer des modélisations de biomarqueurs pour l’analyse de la décision médicale; pour prévenir et traiter les effets secondaires des traitements, notamment par leur délivrance ciblée ; pour développer des thérapeutiques innovantes des altérations, y compris par la régénération des tissus altérés ; et pour garantir un environnement médical respectueux du bien-être animal.

Directeur de l’unité : Samuel Buff (VetAgro Sup)

 

  • UP Rongeurs sauvages, risques sanitaires et gestion des populations(RS2GP, unité sous contrat INRAE) : les recherches menées au sein de l’unité RS2GP ont pour objectifs d’évaluer et développer des outils de gestion des populations de rongeurs et d’étudier la dynamique des infections leptospiriques afin de fournir des outils et les connaissances nécessaires à l’évaluation et à la maîtrise les risques liés aux rongeurs et à leurs gestions.

Directrice de l’unité : Virginie Lattard (INRAE)