Recherche & expertise

La recherche au cœur des missions de VetAgro Sup

Plus de 100 cadres scientifiques aidés de personnels techniques sont intégrés dans des unités de recherche, le plus souvent en coopération avec des partenaires universitaires (de Lyon, Clermont-Ferrand et Grenoble) mais aussi avec les grands organismes de recherche comme l’ANSES, le CNRS, l’INRA, l’INSERM ou l’IRSTEA.

Construire, accompagner et valoriser la production de connaissances pour une approche globale de la santé.

En savoir plus sur nos unités de recherche

Une politique scientifique développée autour de 3 axes

Dans un contexte de changement climatique, de vieillissement de la population, d’évolution des attentes sociétales en France et dans l’Union Européenne et dans un contexte de mondialisation, trois enjeux scientifiques sont associés à la mission de santé publique agronomique et vétérinaire de l’établissement.

Accompagner la transition de systèmes de production agricoles et agro-alimentaires

  • D’accompagner et développer la capacité de production des systèmes.

  • De proposer des schémas de production alternatifs à l’agriculture intensive, qui concilient respect des terroirs et de leurs produits, performances économiques et productivité.

  • De fournir des produits de qualité tant sur le plan sanitaire que nutritionnel.

  • De limiter l’empreinte environnementale en réduisant la consommation d’énergie fossile et de l’eau, en réduisant les émissions de gaz à effet de serre et l’usage des intrants et des xénobiotiques.

  • De contribuer à la production de services éco systémiques (biodiversité, paysages…).

  • De développer la résilience des agro systèmes notamment face aux aléas climatiques.

Maîtriser les risques sanitaires

  • Une prise en compte du continuum existant entre l’environnement et la faune sauvage, les agro systèmes et les animaux d’élevage, les animaux de compagnie et la population humaine.

  • Une meilleure compréhension des mécanismes de transmission et des cycles des pathogènes, notamment du rôle de réservoir de certaines populations sauvages, du rôle et de la diversité des vecteurs.

  • Des circuits de contaminations.

Promouvoir la qualité de vie et lutter contre les maladies invalidantes de l’homme et de l’animal

La politique scientifique de VetAgro Sup vise à...

  • Concentrer ses moyens de recherche sur sa mission de santé publique
  • S’inscrire dans un partenariat avec les universités et les organismes de recherche dans une stratégie de "tout UMR".
  • Valoriser les ressources humaines scientifiques et médicales ainsi que les équipements et plateformes techniques de ses campus, sous le couvert des UMRs, au bénéfice d’une plus grande lisibilité de la recherche de l’établissement.