Actualités

Vie sur les campus

Transition écologique et plan de relance : de nouvelles installations sur le campus vétérinaire

Le campus vétérinaire de VetAgro Sup se dote d’une nouvelle chaufferie, financée par le plan de relance du Gouvernement et d’un nouveau système de chauffage, financé par le programme TIGRE, afin d’améliorer sa performance énergétique.

Le projet de rénovation de la chaufferie principale du campus vétérinaire de VetAgro-sup est basé sur 3 axes :

  • L’optimisation énergétique de la production de chaleur
  • La mise aux normes de la chaufferie
  • L’optimisation hydraulique des circuits de chauffage

Profitant du besoin de renouvellement des chaudières gaz actuelles du campus vétérinaire, datant de 1974, Vetagro Sup en a étudié des pistes d’optimisation énergétique et de remplacement d’énergie (chaudière à condensation, chaudière bois…). Le bureau d’étude missionné pour ce projet a fait ressortir un gain potentiel de 800 000 kWhEF/an si les trois chaudières actuelles sont remplacées par des chaudières à condensation, soit 29 587 € d’économie sur la facture de gaz annuelle. Cette solution permet un retour sur investissement inférieur à 15 ans, déduction faite des CEE (Certificats d’Economies d’Energies).

L’énergie valorisée, calculée par le bureau d’étude spécialisé, prend en compte le remplacement des chaudières par 3 chaudières gaz à condensation et l’optimisation des températures retours du réseau de chauffage.

La première étape de ce chantier est la mise en place d’un désamiantage des chaudières. Pour cela, l’entreprise a préparé l’intervention en déconnectant les chaudières électriquement, hydrauliquement (conduits de gaz et d’eau chaude), et aérauliquement (conduits de fumées) puis a mis en place une chambre étanche afin d’isoler complètement les 3 chaudières de l’air ambiant.

Ce sas sera mis en dépression pendant toute la durée de l’intervention, ce qui permettra d’assurer la sécurité de l’opération. Les déchets amiantés seront évacués dans un centre de traitement des déchets spécifique en cohérence avec la réglementation en vigueur. L’entreprise pourra ainsi poursuivre son travail de dépose des chaudières existantes pour ensuite procéder à la mise en place des nouvelles chaudières.

Chambre étanche de désamiantage

Ce projet est financé dans sa totalité par le gouvernement dans le cadre du plan de relance, pour un montant de 756 000 €.

Des optimisations sont également prévues avec le remplacement des chaudières afin d’améliorer le rendement global de l’installation. L’abaissement des températures de retour de l’eau chaude permettra de valoriser la présence du condenseur au niveau des nouvelles chaudières. Pour cela, chaque bouteille de découplage ainsi que chaque centrale de traitement d’air (CTA) sera équipée d’une vanne 2 voies de régulation afin d’éviter les recirculations hydrauliques sur le circuit. Ces améliorations sont quant à elles financées par le programme TIGRE (Travaux Investissement Gains Rapides Énergie) mené par la DIE (direction de l’immobilier de l’État) qui a pour objectif l’amélioration de la performance énergétique des bâtiments publics.

La partie portant sur l’optimisation hydraulique des réseaux a été présentée dans le cadre de l’appel à projets « Financement d’actions d’économies d’énergie à gains rapides dans les bâtiments de l’Etat » (février 2020). Le projet a été retenu pour un montant global de 56 622 €. Par ailleurs, VetAgro Sup a obtenu pour ce projet une dotation en fonds propres de la part de la direction générale de l’enseignement et de la recherche du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation d’un montant de 132 000 €.