Actualités

Vie sur les campus

Mise en place d’un plan de mobilité sur le campus agronomique

Le Plan de Mobilité Employeur (PdME) est un ensemble de mesures qui vise à optimiser et augmenter l’efficacité des déplacements des salariés d’un organisme, pour diminuer les émissions polluantes et réduire le trafic routier par la promotion de modes de transport alternatifs à la voiture individuelle. Sa mise en œuvre est encouragée par les autorités publiques car il présente de nombreux avantages pour les entreprises, les salariés et la collectivité. Le campus agronomique de VetAgro Sup a engagé cette démarche en 2021 grâce à l’implication de plusieurs personnels du campus.

Qu’est-ce qu’un Plan de Mobilité Employeur (PdME) ?

Un Plan de Mobilité Employeur (PdME) est un document stratégique rendu obligatoire par la Loi d’Orientation des Mobilités de décembre 2019 pour tout établissement de plus de 50 salariés sur un seul site. Ce document vise à améliorer la mobilité des personnels et à répondre aux ambitions de développement durable et climatiques, notamment la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Il comporte un diagnostic des déplacements dits pendulaires (domicile – travail) et professionnels ainsi qu’un plan d’actions permettant de se projeter sur une durée de 6 ans.

 

Pourquoi mettre en place un PdME sur le campus agronomique de VetAgro Sup ?

Outre le fait qu’il s’agit d’une obligatoire réglementaire, le PdME constitue une réelle opportunité afin de répondre aux enjeux de transition inscrits dans le nouveau Projet d’Établissement 2021-2025 de VetAgro Sup. Il s’agit aussi d’un outil permettant de faciliter le dialogue avec l’autorité en charge de la mobilité (SMTC) ainsi que l’ensemble des acteurs de la mobilité (T2C, C-vélo…) sur la métropole clermontoise.

Le PdME a en effet de multiples avantages pour l’établissement, pour les salariés et, plus largement, pour la collectivité dans son ensemble :

  • Pour l’établissement, il s’agit d’optimiser l’organisation des déplacements liés aux activités ; de réduire les coûts de transport et de parking ainsi que d’améliorer l’information sur l’accessibilité du campus
  • Pour les salariés, le plan de mobilité permettra de diminuer les frais du transport (avantages tarifaires, facilités d’accès aux modes dits doux), de réduire le stress et de gagner du temps
  • Pour la collectivité, il s’agit d’améliorer la fluidité du trafic motorisé et de mettre en valeur l’intermodalité

Le campus agronomique de VetAgro Sup accueille ainsi Guelleh Abdallah depuis le 10 mai 2021 pour conduire l’enquête mobilité qui sera réalisée en ligne en juin-juillet à destination des personnels de l’établissement. Actuellement en phase de préparation, le diagnostic sera lancé entre juin et août et des données administratives seront également compilées pour produire des cartes de localisation. Ce travail sera complété à l’automne par des ateliers participatifs pour élaborer le plan d’actions support de la convention de partenariat avec le SMTC (Syndicat mixte des transports de l’agglomération clermontoise).

Plusieurs acteurs internes et externes sont impliqués dans ce projet. Il existe un comité de pilotage interne au sein de VetAgro Sup, qui est en relation avec l’autorité en charge de la mobilité : le SMTC (Syndicat mixte des transports de l’agglomération clermontoise), les services de l’Etat installés sur le site de Marmilhat et les partenaires de la mobilité sur la métropole (T2C, SNCF, C-vélo, co-voiturage Auvergne).

 

Pour toutes demandes et questions, vous pouvez vous adresser à Guelleh ABDALLAH DARAR et Christophe DEPRES

Les personnes intéressées peuvent également contacter le Comité des Transitions dont l’un des groupes de travail porte sur la mobilité et les transports.