Actualités

Formation

EcoAntibio, un dispositif d’apprentissage innovant sur l’antibiothérapie et l’antibiorésistance

"Cette formation est issue d'un travail collaboratif entre le monde académique et le monde des praticiens dans une perspective d'enrichissement mutuel et afin d'apporter les informations essentielles à la fois aux étudiants vétérinaires et aux praticiens. Il existe déjà un certain nombre de documents, de sites web disponibles traitant de l'usage prudent des antibiotiques. Nous avons voulu dans ces modules d'elearning ajouter une dimension ludique par la création de "serious game" tout en apportant des informations scientifiques et règlementaires validées. L'univers pourra paraître très déroutant mais c'est une volonté et un atout pour embarquer les apprenants. Ce projet collaboratif n'aurait pas pu voir le jour sans les financements Eco antibio et IDEA, sans la volonté partagée de construire ensemble et sans le soutien important et de qualité de la société Wolf Learning. Nous espérons que les apprenants pourront acquérir, perfectionner des compétences tout en prenant plaisir à jouer sans limite et gratuitement !"
Caroline PROUILLAC
Professeure Pharmacie & Toxicologie - porteuse du projet à VetAgro Sup

Les Écoles nationales vétérinaires de France et l’AFVAC proposent un dispositif d’apprentissage innovant consacré à l’antibiothérapie et à l’antibiorésistance. Son objectif : lutter contre l’usage systématique des antibiotiques en sensibilisant les acteurs du monde vétérinaire.

EcoAntibio2 est un « serious game » qui a pour but de sensibiliser à un usage modéré et raisonné des antibiotiques dans le monde vétérinaire. Les Écoles nationales vétérinaires de France et l’association française des vétérinaires pour animaux de compagnie (AFVAC), avec la participation des GTV et de l’AVEF, ont élaboré ce dispositif d’enseignement en ligne sous forme de jeux sérieux. Accessible gratuitement, il a pour objectif de permettre aux étudiants et aux vétérinaires de perfectionner leur pratique de l’antibiothérapie de façon ludique.

Les concepteurs du jeu ont mis au point un scénario où des chercheurs identifient une bactérie mutante d’origine inconnue et résistant à tous les traitements antibiotiques disponibles. «Intelligente», elle changerait le comportement des porteurs pour atténuer l’efficacité de tous les antibiotiques. Problème : la bactérie s’est échappée du laboratoire et se répand dans toute la dimension du jeu. La mission du «joueur» est de contrecarrer les mauvaises pratiques grâce à une série d’épreuves.

L’objectif est d’aborder autour de diverses situations cliniques tous les aspects de l’antibiothérapie, qu’ils soient réglementaires, pharmacologiques, toxicologiques, bactériologiques ou de santé publique. L’apprenant doit faire des choix afin de solutionner certains problèmes ou de soigner virtuellement des animaux.

Ce dispositif innovant a été conçu par les équipes des ENVF et de l’AFVAC avec la société Wolf Learning Consulting et a bénéficié du soutien financier du plan ÉcoAntibio du ministère de l’agriculture et de l’alimentation et de IDEA, une initiative d’excellence en formations innovantes (IDEFI) portée par l’université Paris-Est.

La lutte contre l’antibiorésistance – la faculté des bactéries à résister aux antibiotiques – est un défi majeur et mondial de santé publique. La perte d’efficacité des antibiotiques impacte la santé humaine, la santé animale et celle des écosystèmes. 5 500 décès en France et 700 000 dans le monde sont aujourd’hui liés à l’antibiorésistance. Le plan Écoantibio, lancé en 2012 par le ministère de l’agriculture, a permis la réduction de 39% de l’usage d’antibiotiques vétérinaires en six ans, toutes filières confondues.

L’association de l’État, des Écoles nationales vétérinaires et des associations professionnelles démontrent l’engagement des acteurs du secteur afin de faire évoluer les mentalités et les pratiques quotidiennes.