Christophe Déprés

Christophe_Depres2

Christophe

Déprés

Enseignant-chercheur

Campus agronomique

Département d’enseignement :  Territoires et Sociétés

Unité de recherche : UMR Territoires

Plateaux techniques et pôles d’expertises : EVAAS

N° ORCID : 0000-0002-1819-9746

Discipline d’enseignement : Économie de l’environnement 

Expertise en enseignement : Co-responsable d’option ingénieurs « Agriculture, Environnement, Santé et Territoires » et co-responsable du DE One Health en Pratiques

Domaine de recherche :​ Agriculture et forêts, Territoires et environnement

Axe scientifique : Accompagner la transition des systèmes de production agricoles et agro-alimentaires

Objets de recherche : Territoires de moyenne montagne, territoires péri-urbains

Coordination d’acteurs, exploitation agricole, Institution, participation, économie rurale, changements climatiques, développement durable, dynamique territoriale, systèmes de production durable, santé et bien-être humain, action collective en santé publique animale et végétale

  • Neang M., Méral P., Aznar O., Déprés C., 2017. Diversity of rice cropping systems and organic rice adoption in agro-ecosystem with high risk of flood in Cambodia. International Journal of Agricultural Resources, Governance and Ecology.
  • Blasquiet H., Amblard L., Aznar O., Déprés C., 2017. L’organisation de l’entretien de la voirie locale, reflet de l’évolution des usages des espaces ruraux ? Economie rurale, 360 (Juillet-Août 2017), 5-25.
  • Aznar O., Augusseau X., Bonin M., Daré W.S., Décamps M., Déprés C., Queste J., 2016. Mesures agroenvironnementales et paiements pour services environnementaux. In: Les services écosystémiques (Méral P., Pesche D., éditeurs), QUAE, Versailles
  • Chervier C., Déprés C., 2016. Volvic Water Catchment Case Study – Intermediary report National Report – FRANCE. Deliverable WP4.1. Pegasus, H2020 project, Grant agreement No 633814, 25 pages
  • Projet H2020 PEGASUS (2015-17) qui a porté sur les biens publics et services écosystémiques fournis par la forêt et l’agriculture
  • Projet ISSOIRE (2015) qui a porté sur la Gestion de l’eau et des milieux aquatiques analysée au prisme de la recomposition territoriale engagée à l’occasion des réformes prévues par l’acte III de la décentralisation française. Ce projet a été financé entièrement par la fondation d’entreprise Lyonnaise des Eaux Auvergne-Rhône-Alpes « Terres d’initiatives solidaires » (TIS)
  • 2017, expertise sur la construction d’un MOOC « écologie de l’alimentation », pour l’Alimentarium Nestlé, Lausanne (2 semaines cumulées)
  • 2015, expertise des dossiers de candidature des territoires auprès du dispositif LEADER, pour le Conseil régional Auvergne (10 jours cumulés)