Notre histoire

VetAgro Sup est né en 2010 de la fusion de l’Ecole nationale vétérinaire de Lyon (1761), de l’Ecole nationale des services vétérinaires (1973) et de L’École nationale d’ingénieurs des travaux agricoles de Clermont-Ferrand (1984).

L'Ecole nationale vétérinaire de Lyon, première école vétérinaire du monde

Le 4 août 1761, Claude Bourgelat, Directeur de l’Académie d’Équitation de Lyon, obtient du roi Louis XV l’autorisation et les moyens de créer, grâce à l’appui de son ami Henri-Léonard Bertin, alors Contrôleur Général des Finances, « une École où l’on enseignerait publiquement les principes et les méthodes de guérir les maladies des bestiaux ».
Au début de l’année suivante, les premiers élèves furent accueillis dans une ancienne auberge aménagée dans le quartier de la Guillotière à Lyon. L’établissement fut élevé en 1764 au rang d’École Royale Vétérinaire et poursuivit son essor sur ce site jusqu’en 1796 quand, devenue trop exiguë et insalubre, elle fut transférée dans le quartier de Vaise sur les quais de Saône, dans l’ancien Couvent des Deux-Amants

Claude Bourgelat, fondateur, à Lyon, de la première école vétérinaire au monde.

Après avoir créé l’École de Lyon, Bourgelat obtint l’autorisation par Louis XV de créer, en 1764 à Paris, la seconde école vétérinaire. Elle ouvrira en 1766 à Maisons-Alfort.
À Lyon et à Alfort furent formés à la fin du XVIIIème siècle des disciples de Bourgelat qui, français émigrés ou étrangers, allèrent construire dans toute l’Europe des établissements d’enseignement vétérinaire directement inspirés du modèle français. Au XIXème et au XXème siècle, il en fut de même pour le reste du monde.

Pour en savoir plus sur l’histoire vétérinaire :