Actualités

Événement Vie sur le campus

VetAgro Sup signe une convention de partenariat avec IESF Auvergne

Jeudi 25 mars, Damien Trémeau directeur général adjoint de VetAgro Sup a reçu Jacques Berbey, président des Ingénieurs Scientifiques de France de l’antenne Auvergne (IESF Auvergne) sur le campus agronomique à Lempdes (63). L’objet de cette rencontre était de signer une convention de partenariat entre l’IESF Auvergne et VetAgro Sup.

La convention de partenariat qui a été signée le jeudi 25 mars vise à favoriser et renforcer les coopérations entre les deux parties et plus particulièrement dans les domaines suivant :

  • La promotion des métiers scientifiques et techniques (« PMIS » : Promotion des Métiers de l’Ingénieur et du Scientifique) dans les collèges et lycées de l’Académie de Clermont-Ferrand,
  • L’accompagnement de l’association Sestagri, l’association-entreprise basée sur le campus agronomique,
  • La sensibilisation à l’importance croissante du « savoir-être » dans la posture professionnelle,
  • La promotion de VetAgro Sup.

Ingénieurs et Scientifiques de France (IESF), c’est quoi ?

Ingénieurs et Scientifiques de France (IESF) est l’organe représentatif, reconnu d’utilité publique depuis 1860, d’un corps social qui compte plus d’un million de membres.

Il en fédère la plus grande partie à travers 180 associations de diplômés des écoles d’ingénieurs ou de l’université, et de sociétés savantes ou professionnelles.

IESF couvre le territoire national avec 25 unions régionales (dont IESF Auvergne) qui ont pour vocation, en tant que délégataire d’IESF sur leur territoire, de :

  • rassembler les ingénieurs et scientifiques de leur territoire et leurs associations régionales en encourageant une collaboration transversale et en les soutenant dans leur développement,
  • valoriser et structurer les professions d’ingénieur et de scientifique en faisant mieux connaître ses métiers et réalisations, et en assurant la promotion de son image,
  • représenter la profession auprès des pouvoirs publics régionaux, des entreprises régionales et du grand public pour contribuer au développement économique de leur territoire,
  • promouvoir les filières de formation aux études techniques et scientifiques sur leur territoire, et en particulier celles des ingénieurs,

contribuer activement à faire comprendre le rôle fondamental de la science et la technique dans le développement économique et social de la France et plus particulièrement de leur territoire.