Actualités

Vie sur le campus

Un pas de plus vers l’environnement

Depuis septembre 2017, le campus agronomique de VetAgro Sup est engagé dans le dispositif établissements témoins du VALTOM (syndicat pour la valorisation et le traitement des déchets et assimilés). Ce programme vise à accompagner les établissements d’enseignement dans leur projet de réduction des déchets. Accompagnés par un animateur spécialisé, les étudiants et personnels se sont mobilisés pour initier de nouvelles actions en faveur de l’environnement.

Après un premier diagnostic des déchets alimentaires en 2017 au self du campus agronomique de Clermont-Ferrand, les résultats ont montré un gaspillage moyen de 50,25g/convive/repas. Ces résultats sont plutôt corrects : La moyenne de gaspillage dans un restaurant d’entreprise français s’élève en effet à 93g/convive/repas. Certains points peuvent être améliorés. Ainsi les pratiques de service pour les convives sont entièrement individuelles (entrée, plat principal, fromage, dessert), avec beaucoup de temps de préparation et de manipulation par le personnel de cuisine. L’ensemble des bio-déchets (restes de repas) produits finit souvent dans la poubelle d’ordures ménagères.

En 2018 ? des solutions ont été mises en place pour progresser sur ces différents aspects. Un nouveau système de tri a été installé dans la cuisine pour le personnel de restauration mais également dans le réfectoire. L’objectif ? Trier ces déchets afin de mieux les valoriser. Désormais, les bio-déchets sont acheminés vers le pôle Vernéa afin d’être valorisés en énergie via la méthanisation ou le compostage. Les pots de yaourt quant à eux sont destinés au recyclage et le pain est utilisé comme nourriture pour les animaux. En parallèle, des actions de sensibilisation au gaspillage alimentaire ont été menées auprès des convives pour mobiliser les ressources internes. Dans un deuxième temps, le self a été réaménagé en self collaboratif. Désormais, un buffet d’entrée et l’accompagnement du plat principal est en libre-service. Le but étant de donner plus de choix aux convives et d’adapter les quantités en fonction de leur appétit. Ces aménagements ont permis de diminuer le nombre de manipulation en cuisine et les temps de préparation. Le service est plus dynamique et innovant.

En complément, des étudiants ont étudié une solution de valorisation des déchets verts de manière durable sur le site via un projet collectif étudiant. Un système de compostage a été proposé comme solution. Aujourd’hui, le compost est géré par le club compost de l’association développement durable. Ce compost est ensuite utilisé comme amendement organique sur le campus agronomique.

Grâce à ces actions, on constate une nette amélioration de la gestion des déchets. Les pesées ont montré que le taux de gaspillage moyen est passé de 50,25g à 28g/convive/repas.Les déchets verts sont valorisés et réutilisés sur le site favorisant la pratique du jardinage au naturel. Enfin, l’ensemble des déchets produits est mieux valorisé par un tri plus appliqué. Ces actions reflètent le fruit d’un travail collectif avec l’implication des étudiants et du personnel.