Actualités

Portrait

Portrait : Johanna Marc, étudiante partie en mobilité d’études en Hongrie, dans le cadre du programme Erasmus

Johanna Marc est partie l’an dernier en mobilité d’études dans le cadre du programme Erasmus, en Hongrie, lors du second semestre de sa deuxième année pour devenir docteur vétérinaire !

Peux-tu nous dire qui tu es et quel est ton parcours ?

Je m’appelle Johanna Marc j’ai 23 ans et j’ai passé le concours vétérinaire après 3 ans de prépa BCPST en 2018. Je suis donc à présent en 3ème année d’école vétérinaire.

J’ai effectué mon échange à Budapest (en Hongrie), l’an dernier, pendant ma 2ème année d’école et plus précisément au second semestre de février à mi-mars. Je n’ai malheureusement pas pu finir en juin comme prévu à cause de la crise sanitaire Covid-19.

 

Pourquoi as-tu souhaité partir en échange ?

Ma première motivation était mon niveau d’anglais ! Même si j’ai suivi un enseignement classique de l’anglais depuis l’école primaire, en sortant du lycée et même après la prépa je n’ai jamais été à l’aise à l’oral. L’échange était pour moi l’occasion rêvée de vraiment progresser en étant immergée dans la langue via les cours et des discussions avec les autres (parce que je ne comptais pas apprendre le hongrois, bien trop difficile !).

Ensuite, je voulais aussi m’ouvrir en découvrant un nouveau pays, une nouvelle culture et des habitudes de vie différentes même si je m’attendais à ce que cela soit semblable à la France comme c’est un pays Européen. J’étais également très curieuse de découvrir une autre façon d’enseigner avec notamment plus de pratique pour me motiver à apprendre d’avantage la partie théorique.

 

Comment as-tu choisi la destination de ton échange et comment t’es-tu préparée à partir ?

Dans la liste des pays partenaires pour les échanges, il n’y en a que trois où les cours sont en anglais : la Hongrie, la Roumanie et la République Tchèque. J’ai demandé Budapest parce que j’y étais déjà passée avec l’IVSA (Association internationale des étudiants vétérinaires) lors de mon échange en Slovaquie et j’avais trouvé la ville vraiment agréable !

Je voulais trouver une colocation sur place avec d’autres étudiants internationaux pour ne pas être toute seule et surtout rencontrer des personnes avec qui partager des soirées. J’ai trouvé un appartement sur la page Facebook de l’université avec une étudiante vétérinaire irlandaise (J’ai même relevé le défi du célèbre accent !). J’y suis allée en avion (même si ce n’est pas le mieux d’un point de vue écologique) parce que j’ai une vieille voiture et j’avais quand même une grosse valise qui m’handicapait pour y aller en stop. J’ai vraiment pris le minimum d’affaire (majoritairement des vêtements et mon ordinateur).

Qu’est-ce qui t’as le plus marqué lors de cet échange ?

Les rencontres ! La majorité des Erasmus (et autres étudiants) sont là pour profiter de la ville (sorties, visites, soirées) donc on ne se trouve jamais tout seul et c’est très appréciable lorsqu’on arrive dans un nouveau pays. Les cours aussi, avec des dissections toutes les semaines, m’ont beaucoup plu !  

 

Qu’est ce que tu changerais si c’était à refaire ?

Le coronavirus… Malheureusement je suis rentrée beaucoup beaucoup trop tôt, je n’ai pas pu faire tout ce que j’avais prévu (notamment les thermes réputés de la ville) et j’ai dû quitter tous les amis que je venais de rencontrer du jour au lendemain.

 

Que conseillerais-tu à un étudiant qui souhaiterait partir comme toi ?

FOOOOOOONCE ! Ce n’est pas facile de se lancer dans l’inconnu et de s’acclimater à une nouvelle vie (notamment pour la langue) mais après quelques semaines on s’éclate vraiment et on apprend énormément (que ça soit pour les cours ou sur ses propres ressources).

 

Quels sont tes projets pour la suite ?

Je souhaite y retourner pour finir tout ce que j’avais prévu de faire et j’aimerais aussi un jour exercer mon futur métier dans un pays étranger (c’est tellement enrichissant !).