Le premier MOOC sur l’Agriculture Biologique ouvrira le 16 avril 2018

Le premier MOOC sur l’Agriculture Biologique ouvrira le 16 avril 2018

VetAgro Sup lance en ce début d’année un MOOC (Massive Open Online Courses)* sur l’agriculture biologique intitulé MOOC BIO. Porté par VetAgro Sup et co-construit avec Agreenium et l’INRA, cette formation en ligne s’adresse à un large public : que vous soyez étudiant, élu local, salarié, citoyen, consommateur, agriculteur… venez comprendre et questionner l’Agriculture Biologique.
Cette toute première session est organisée autour d'un tronc commun de 4 séquences thématiques et d’une question transversale au choix qui fait débat dans la société. Des bases du cahier des charges, à la production agricole, en passant par la diversité, les dynamiques des territoires et les questions qui font débat dans la société, la pédagogie est fondée sur la simplicité, la rigueur scientifique et l’interactivité.

A travers le partage du savoir-faire et de l’expertise de 8 auteurs de différentes écoles d’ingénieurs agronomes, de la recherche et du développement, et de très nombreux partenaires, le MOOC BIO permettra de se forger un avis éclairé et argumenté sur l’Agriculture Biologique… Au coeur du dispositif : exposés, animations, enquêtes sur le terrain, travaux collaboratifs... Des exercices et des tests variés permettront, en complément, de conforter les concepts abordés.

Le MOOC BIO complètera la gamme de formations de haut niveau proposée par l’enseignement agricole supérieur.
Cette formation d’une durée de huit semaines débutera le 16 avril 2018. Les inscriptions sont ouvertes sur le site de la plateforme FUN (France Université Numérique : http://www.france-universite-numerique-mooc.fr).

 

*On peut traduire MOOC par « Cours en ligne gratuit et ouvert à tous ». Ces cours sont d’un niveau universitaire ; ils sont diffusés sur internet, sont gratuits et libre d’accès. Aucun prérequis n’est exigé de la part des participants. Le nombre d'inscrits par cours peut varier de quelques milliers à plus de 100 000 participants.

 

Dossier de presse