Actualités

International

Interview de Philippe Jeanneaux, enseignant-chercheur en mobilité aux Etats-Unis depuis septembre 2020

Comment vous sentez-vous à Ithaca ? Quelles sont vos premières impressions sur ce voyage ?

« Je vis à Ithaca dans l’Etat de New York. C’est une région magnifique, très boisée, avec beaucoup de lacs, de rivières, de cascades, de prairie, mais aussi de cultures et avec un habitat très étalé. On est au cœur de la chaine des Appalaches. Je suis comme un poisson dans l’eau. Je suis avec ma famille et nous avons la chance d’avoir des amis américains avec qui nous partageons le quotidien et quelques événements emblématiques (Colombus day, Halloween, Thanksgiving, soirées électorales) mais aussi quelques sorties le week-end dans l’Etat de New york, masqués et en respectant les règles sanitaires. Je suis enthousiaste et tout simplement heureux.

 

Que pensez-vous en retirer ou qu’en retirez-vous déjà ? Est-ce que vous conseilleriez la mobilité à vos confrères/consœurs enseignants ?

« J’apprécie l’ouverture culturelle et linguistique, la rencontre des autres. Il n’y a rien de meilleur pour comprendre les différences, apprendre la tolérance, l’humilité, l’empathie, le respect et nouer des amitiés. Je bénéficie du programme Fulbright qui a été créé au sortir de la 2° guerre mondiale.  C’est un projet qui vise à faciliter la compréhension mutuelle entre les peuples et à relever les défis du monde. Fulbright est un programme d’échange culturel et universitaire avec les USA. Il favorise les relations durables entre institutions. Il promeut la diversité de son recrutement. Depuis 1947, il a permis la mobilité de 370 000 personnes issus de 50 pays. Chaque année 8 000 lauréats sont sélectionnés (96 pour la France en 2020).

Pour l’instant, l’expérience est riche. Je conseille la mobilité pas simplement aux enseignants mais à toute la communauté

IMG-20200917-WA0023

Qu’est-ce-qui vous a donné envie de partir en mobilité et pourquoi ce choix de Cornell ?

« J’ai mené des travaux sur les filières sous signe de qualité et leurs impacts sur le développement durable pour l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). Dans ce cadre, j’avais notamment travaillé sur le café de Colombie et le Kona Coffee produit à Hawai (USA) et ainsi déjà noué quelques relations avec des collègues américains.

Plus récemment (en 2019), j’ai également reçu la visite d’un collègue américain (Fulbright specialist), Duncan Hilchey, qui travaille au Lyson Center, centre de vulgarisation et de transfert affilié à Cornell University à Ithaca. Il analyse, conçoit et met en œuvre des démarches d’accompagnement de filières de produits locaux pour la frange des exploitations agricoles familiales de taille moyenne. Il a étudié la démarche PerfEA que nous avons développé avec Mathieu Capitaine, enseignant-chercheur en agronomie à VetAgro Sup (et bien d’autres) depuis une dizaine d’année. Duncan Hilchey a évalué les impacts de la démarche, ses intérêts et ses limites à partir d’une centaine de démarches mise en œuvre en France, en Espagne et en Grèce et a souhaité l’adapter pour la mettre en œuvre aux USA. Avec sa collaboration nous avons monté un projet de demande de bourse franco-Américaine Fulbright programme national. J’ai été Lauréat et suis « Fulbright grantee » (bénéficiaire du programme) pour 2020/2021. Je suis également chercheur invité (Visiting Scholar) à Cornell University au sein du CALS (College of Agriculture and Life Sciences), dans le département « Global Development ». Je bénéficie également d’une bourse de l’ISITE, programme WOW et je reçois le soutien de VetAgro Sup qui assure mon remplacement sur l’année universitaire 2020/2021. Enfin j’ai obtenu un congé pour recherches du ministère de l’agriculture et de l’alimentation, ce qui garantit mon salaire.

Combien de temps partez-vous et comment s’est organisé votre voyage ?

« Je suis à Ithaca pour un an (de septembre 2020 à Août 2021). Mon visa J-1 ne pouvant m’être attribué en septembre 2020 mais seulement à partir de janvier 2021, j’ai fait un détour de 15 jours par la Turquie fin août début septembre pour pouvoir arriver sur le territoire américain en ayant été hors zone Schengen. J’ai pu à cette occasion découvrir Istanbul qui est une ville magnifique.

Pour finir, pouvez-vous nous parler un peu de vous et de votre parcours ?

« Je suis enseignant-chercheur en économie rurale à VetAgro Sup, campus de Clermont-Ferrand depuis 20 ans. J’enseigne ainsi la gestion de l’exploitation et l’économie de la production agricole. Je réalise mes activités de recherche au sein de l’UMR Territoires où mes travaux portent sur l’analyse économique du rôle des institutions dans le développement local et le comportement stratégique des agents économiques. Je travaille autour trois thématiques : 

> Analyse économique de la performance globale des exploitations agricoles et identification de ses déterminants externes (action collective au sein des AOP)

> Analyse économique de la régulation collective des filières fromagères sous signe de qualité et de leur contribution au développement régional

> Analyse et conception de démarche d’accompagnement au management stratégique pour le développement durable des exploitations agricoles (Démarche PerfEA)

 

Le mot de la fin ?

Je ne peux que reprendre un des messages clés de J. William Fulbright : « International educational exchange is the most significant current project designed to continue the process of humanizing mankind to the point, we would hope, that men can learn to live in peace–eventually even to cooperate in constructive activities rather than compete in a mindless contest of mutual destruction….We must try to expand the boundaries of human wisdom, empathy and perception, and there is no way of doing that except through education. » [From remarks on the occasion of the thirtieth anniversary of the Fulbright Program, 1976]