Ingénieur par apprentissage

Déroulement de la formation

La formation, d’une durée de 3 ans, se déroule à l’école et en entreprise :

  • 67 semaines d’enseignement à VetAgro Sup
  • 88 semaines en entreprise

L’alternance est organisée sur un rythme moyen de 4 semaines à l’école et 4 semaines en entreprise au cours des 2 premières années et 6 mois consécutifs en entreprise à la fin de la troisième année.

Tout au long de la formation l’apprenti est encadré par un enseignant de l’école et un maître d’apprentissage en entreprise.

1ère année (L3)

Le semestre 5 et 6 s’articule autour d’un Socle Commun pour acquérir une base commune de compétences

Les deux premiers semestres de la formation classique d’ingénieur agronome sont basés sur un socle commun, permettant à tous les apprentis issus de cursus post-bac différents (DUT, BTS, Classe prépa, Licence, etc.) de posséder les mêmes acquis.

  • Système de production agricole (112h)
  • Alimentation, aliments, procédés (49h)
  • Organisation, institution et politiques publiques (30h)
  • Économie, gestions agricoles et agroalimentaires (32h)
  • Méthodes et outils de l’ingénieur (51h)
  • Langues vivantes (33h)
  • Unité Entreprise (35h)

2e année (M1)

Le semestre 7

Ce semestre va s’appuyer sur l’acquisition de compétences communes sur l’entreprise et la posture de cadre au sein d’une entreprise. Chaque apprenti, selon le secteur professionnel de sa structure d’accueil suivra un parcours plus spécialisé.

  • Dominante au choix parmi les 4 ci-dessous (86h) :
    • Raisonner les systèmes à double performance
    • L’animal dans tous ses états : qualité des productions et produits animaux
    • Systèmes agroalimentaires territorialisés : acteurs et produits
    • Transition vers des systèmes territoriaux durables
  • Entreprise (77h)
  • Organisation des filières (40h)
  • Méthodes et outils de l’ingénieur (49h)
  • Langues vivantes (33h)
  • Unité Entreprise (36h)

Le semestre 8

Un des objectifs de ce semestre est de permettre aux apprenits de découvrir de nouvelles thématiques, techniques ou outils, grâce à un large choix de modules.

  • Série 1 (un seul module possible) (34h) : 
    • Agronomie et Zootechnie hors zones tempérées
    • Management stratégique pour la performance globale de l’exploitation agricole : application au cas espagnol (enseigné en Anglais, Espagnol, Français)
    • ALTER-PATH : Mondialisation et voies alternatives pour l’agriculture et le développement rural dans les pays en développement grâce au commerce équitable, aux produits agricoles transformés localement, et aux réseaux de labellisation et de distribution (enseigné en anglais)
    • Europ and Rural Development (enseigné en anglais)
  • Série 3 (51h) :
    • Aptitude à travailler en équipe et développement des fonctions managériales

  • Série 4 (un seul module possible) (85h) :
    • Du diagnostic au projet de développement éco-territorial
    • Du conventionnel à l’agriculture biologique : étudier des projets de conversion des exploitations agricoles
    • Enjeux des systèmes prairiaux (approche expérimentale en anglais)
    • Gestion de projet : innovation alimentaire et création d’entreprise
  • Formation de manager (16h)
  • Langues vivantes (33h)
  • Unité Entreprise (8h)

Une période à l’étranger de 2 mois minimum est obligatoire.


3e année (M2) - Approfondissement professionnel

Ce semestre est marqué par le choix d’une option de 3e année. L’objectif est l’acquisition de capacités renforcées dans son secteur de spécialité. Pour cela, la formation s’appuie sur l’intervention de nombreux professionnels.

L’apprenti a plusieurs choix possibles :

L’option A2E (Adapter l’Élevage aux nouveaux Enjeux) permet aux futurs ingénieurs d’être capable d’analyser le fonctionnement des systèmes de production animale selon une approche multicritère et de faire évoluer les pratiques d’élevage en vue d’atteindre des systèmes plus innovants, plus durables et prenant mieux en compte la gestion de la santé des troupeaux.

L’option est découpée en 5 Unités d’Enseignements (UE) :

  • Connaître les enjeux des systèmes d’élevage (50h)
  • Améliorer la triple performance des systèmes d’élevage (86h)
  • Garantir la santé des troupeaux (90h)
  • Conduire des projets (70h)
  • Maîtriser les outils de l’ingénieur (159h)
  • Unité Entreprise (5h)

Les étudiants diplômés pourront intégrer des métiers dans les filières animales au niveau national ou international, comme chef de projet en institut technique, ingénieur en santé animale en GDS, ingénieur commercial, conseil technique d’élevage, enseignant-chercheur en sciences animales

Contact :

Eve BALARD – Responsable de l’option A2E
04 73 98 13 16
eve.balard@vetagro-sup.fr

L’option AEST forme des ingénieur.e.s spécialisé.e.s dans la conception, la mise en œuvre et l’animation de solutions opérationnelles visant à répondre à des enjeux de santé animale et humaine dans les territoires : contrôle des espèces vecteurs de maladies émergentes, réduction des pesticides, maîtrise des germes pathogènes au sein d’une filière agroalimentaire. L’ingénieur.e AEST approfondira ses connaissances en écologie, santé humaine, éco-toxicologie, sciences humaines et sociales et développera des compétences en conduite et animation de projets collectifs, diagnostic agro-territorial, veille, prévention et management des risques sanitaires, gestion des conflits, modélisation de la valorisation des bio-ressources.

L’option est découpée en 5 UE :

  • Introduction aux Relations Agriculture, Environnement, Santé dans les Territoires (88h)
  • Environnement et Santé : les Bases Conceptuelles (81h)
  • Approches Sociales des Interactions Agriculture – Environnement – Santé dans les Territoires (68h)
  • Outils et Méthodes de l’Ingénieur.e AEST (120h)
  • Ingénierie pour l’Action Territoriale (60h)
  •  Unité Entreprise (10h)

 

Contact :

Christophe DEPRES – Co-Responsable de l’option AEST

04 73 98 13 30
christophe.depres@vetagro-sup.fr

Gaëlle MARLIAC – Co-Responsable de l’option AEST

04 73 98 13 87
gaelle.marliac@vetagro-sup.fr

Laurent RIOS – Co-Responsable de l’option AEST

04 73 98 13 32
laurent.rios@vetagro-sup.fr

Tout au long de leur carrière professionnelle les ingénieurs seront confrontés à des défis majeurs dont la résolution, en agronomie, passera par une capacité à concevoir des systèmes de culture adaptés. A bas niveau d’intrant pour préserver les ressources naturelles, ils devront être productifs et pérennes, et s’appuyer sur des mécanismes biologiques et écologiques. Pour ce faire, nous visons le développement des compétences de diagnostic de situation agronomique, scientifiques, de travail avec des acteurs et de management d’équipes et de conception et d’innovation. Les modalités pédagogiques, les objets et cas d’études (types et modalités de production) sont variés et intègrent l’agroécologie et les nouvelles technologies.

L’option est découpée en 5 Unités d’Enseignements (UE) :

  • Contribuer aux dynamiques des systèmes de culture pour l’agriculture d’aujourd’hui et de demain (109h)
  • L’innov’action en agronomie, de la conception à la mise en œuvre (110h)
  • Produire des connaissances pour l’agronomie : des hypothèses aux résultats (76h)
  • Analyser une situation agronomique (60h)
  • Unité Entreprise (34h)

Les ingénieurs issus de l’option, cadres au sein de structures privées, publiques ou parapubliques, seront en capacité d’accompagner les acteurs du secteur agricole (ou d’autres secteurs) pour favoriser l’évolution des techniques et pratiques.

 

Contact :

Mathieu Capitaine – Responsable de l’option Calice
04 73 98 13 52
mathieu.capitaine@vetagro-sup.fr

L’écoterritorialité offre une réponse à la gestion raisonnée des ressources locales et au développement innovant des structures économiques et sociales. Elle favorise les transversalités, les modes collaboratifs, les nouvelles formes d’organisation du temps, de l’espace… dans le souci de la préservation environnementale, du mieux-être des acteurs économiques et des habitants, de la santé globale, sans compromettre le besoin de développement et la production de richesses.

L’option est découpée en 7 Unités d’Enseignements (UE) :

  • Ecoterritorialité : du concept à la stratégie d’entreprise et de territoire (169h)
  • Projets collectifs de développement (12h)
  • Outils et méthodes de l’ingénieur du développement écoterritorial (90h)
  • Statistiques (10h)
  • Synthèse bibliographique et préparation mémoires (8h)
  • Approches thématiques dans une démarche d’écoterritorialité (144h)
  • Anglais dont valorisation du stage pré-optionnel (20h)
  • Unité Entreprise (5h)

À la suite de leur formation, les ingénieurs pourront intégrer des entreprises privées dans des domaines variés (énergies, environnement, urbanisme, habitat, déchets, recyclage, production et alimentation de proximité, tourisme…), des ONG intervenant dans des pays en développement, des organismes travaillant sur l’économie sociale et solidaire, ou bien encore des collectivités territoriales, cabinets de conseil ou associations.

 

Contact :

Luc MAZUEL – Responsable de l’option EcoTerr
04 73 98 13 24
luc.mazuel@vetagro-sup.fr

Les ingénieurs issus de l’option MARKET sont formés pour assurer des fonctions marketing et/ou commerciales dans diverses organisations : entreprises, organisations de producteurs, organismes interprofessionnels, banques etc. Leur formation de base leur permet d’intervenir dans un large panel de secteurs d’activité liés à l’agriculture (agrofourniture, courtage, négoce, …), l’agro-alimentaire (commerce de gros et de détail, industries agro-alimentaires, fourniture des Industries Agro-alimentaires, restauration hors foyer) et aux services à l’agriculture et aux Industries Agro-alimentaires (banques, conseil, informatique, …).

L’option MARKET apporte les outils, méthodes, compétences et connaissances pour être capable, dans un contexte national ou international de :

  1. Comprendre, anticiper et analyser les besoins des clients (entreprises et/ou consommateurs)
  2. Sélectionner une offre et définir une stratégie et un  plan d’action marketing pour la commercialisation des produits 
  3. Identifier et développer de nouveaux débouchés
  4. Prendre compte les enjeux internes et externes à l’organisation
 

L’option est découpée en 5 Unités d’Enseignements (UE) :

  • Management et modèle économique d’entreprise (104h)
  • Commerce : Achat, vente, négociation (107h)
  • Marketing et distribution (138h)
  • Outils de l’ingénieur (127h)
  • Unité Entreprise (5h)

A la sortie de l’école, l’ingénieur pourra exercer les fonctions suivantes : ingénieur technico-commercial, ingénieur d’affaires, ingénieur commercial export, ingénieur en négoce, chef de secteur, chargé de marketing, mais également chargé d’études, chef de service, responsable de magasin…

 

Contact :

Virginie BARITAUX – Responsable de l’option Market
04 73 98 13 33
virginie.baritaux@vetagro-sup.fr

Les jeunes ingénieurs issus de l’option Sa’Innov seront capables de concevoir des aliments conformes aux attentes des clients et aux enjeux de la santé publique tout en intégrant les contraintes organisationnelles et budgétaires de l’entreprise. L’objectif est de former des cadres qui œuvreront pour mettre en place des démarches d’innovation et d’amélioration continue durables.

L’option est découpée en 6 Unités d’Enseignements (UE) :

  • Innovation alimentaire (140h)
  • Pilotage par processus et performance (56h)
  • Objectif QHSE (59h)
  • Ingénieur manager (70h)
  • Outils de l’ingénieur (130h)
  • Unité Entreprise (5h)

Les compétences acquises permettront aux ingénieurs d’occuper des postes de cadre dans diverses fonctions au sein des entreprises agroalimentaires (recherche et développement, production, qualité), de centres techniques ou d’interprofessions

 

Contact :

Julie MARDON – Responsable de l’option Sa’Innov
04 73 98 13 39
julie.mardon@vetagro-sup.fr

L'apprenti

L’apprenti est salarié de l’entreprise. Le contrat d’apprentissage est un Contrat de travail (CDD ou CDI) signé entre l’entreprise et l’apprenti, dans lequel est spécifié le temps de formation au CFA. Durant toute la durée du contrat, l’apprenti perçoit une rémunération dont le montant est un % du SMIC selon l’âge et de la durée de la formation (Selon code du travail) :

 De 18 à 20 ansPlus de 20 ans
1ére année41%53%
2éme année49%61%
3éme année65%78%

Le contrat de travail débute au début de la formation. Il peut néanmoins être signé entre 3 mois avant le début de la formation et 3 mois après. Il comprend une période d’essai de 45 jours. Les frais de formation sont pris en charge par l’entreprise d’accueil.

Les atouts pour l’apprenti

  • Un diplôme et une expérience professionnelle
  • Une pédagogie basée sur l’expérience
  • Un lien étroit avec le monde professionnel
  • Une rémunération tout au long de sa formation
Il est recommandé pour les candidats souhaitant suivre la formation par apprentissage de commencer leur recherche d’entreprise dès le mois de février de l’année du concours.

L'entreprise d'accueil

Grâce au socle pluridisciplinaire de la formation et à la diversité des spécialités accessibles en dernière année, les entreprises intéressées par le projet pourront être :

  • des entreprises et coopératives agro-alimentaires ou d’agro fournitures
  • des organismes consulaires
  • des collectivités territoriales
  • de organismes de recherche
  • des instituts techniques

Dans ces structures, l’apprenti se prépare au métier de : ingénieur qualité, responsable de production, ingénieur marketing, ingénieur conseil, chef de produit, agent de développement, ingénieur de recherche etc.

Les atouts pour l’entreprise

  • Par son regard extérieur et les liens étroits entre le maître d’apprentissage et un enseignant de VetAgro Sup, l’apprenti contribuera à dynamiser les réflexions et les projets de l’entreprise
  • L’apprentissage permet un pré-recrutement des futurs collaborateurs de l’entreprise dans des conditions financières favorables, par une exonération totale ou partielle des cotisations sociales.

Contact

Par mail

apprentissage.agro@vetagro-sup.fr

Par téléphone

04 73 98 13 08