Actualités

Santé publiqué vétérinaire

Devenir inspecteur de santé publique vétérinaire, un métier riche et varié

Le concours 2022 d’accès à l’ENSV-FVI (école nationale des services vétérinaires-France vétérinaire international), école interne de VetAgro Sup dédiée au cursus des inspecteurs de santé publique vétérinaire (ISPV), est désormais ouvert !

La crise COVID-19 a démontré le caractère crucial de la santé publique et l’intérêt de pouvoir prévenir et gérer les crises sanitaires. Devenir ISPV offre la possibilité d’exercer des missions passionnantes et variées qui s’inscrivent incontestablement dans le concept « Une seule santé », à l’interface des santés humaine, animale et environnementale : sécurité sanitaire des aliments, santé et protection animales, protection des végétaux, santé-environnement ou encore santé-biodiversité.

Mon poste est extrêmement riche par la diversité des activités et des rencontres, motivant par son ouverture vers le monde. La coopération publique internationale permet de valoriser le parcours et l’expertise de chacun, dans un cadre d’échanges et d’enrichissement mutuel, pour le bien commun que représente une alimentation pour tous, saine et sûre.

Le métier d’ISPV offre également l’opportunité de travailler au sein d’un large panel d’institutions que ce soit au niveau national, au sein des directions en charge de la protection des populations, en direction départementales des territoires ou encore en préfecture ; au niveau régional en direction de l’agriculture de l’alimentation et de la forêt, notamment au service régional de l’alimentation (prévention des végétaux) ou à l’office régional de la biodiversité ; en administrations centrales au ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, au ministère de la transition écologique ou au ministère des affaires étrangères ou dans des agences. Il est enfin possible d’exercer des missions dans le domaine de l’enseignement supérieur et la recherche ou à l’international dans les ambassades en tant que chargé des affaires agricoles, à l’Office International de la santé animal (OIE) ou encore dans le cadre de la coopération avec les pays du Sud.

Porter la voix de la France sur les sujets vétérinaires et phytosanitaires, être au cœur de l’Union européenne et travailler avec des collègues des 26 autres Etats membres, agir sur les politiques européennes qui impacteront les éleveurs, agriculteurs, les acteurs de la chaîne alimentaire en France et tous les citoyens européens, tout en se basant sur les connaissances techniques acquises lors de notre formation vétérinaire, rendent cette expérience exaltante.

Aux métiers d’expertise (inspection, gestion de crise…) et de management (chef de service, directeur, chef de bureau ou sous-directeur en administration centrale…) s’ajoutent les missions de recherche, notamment dans le cadre d’une thèse après une formation préalable par la recherche, dans des instituts nationaux de recherche ou des agences nationales d’évaluation des risques (ANSES). Enfin les inspecteurs de santé publique vétérinaire peuvent rejoindre le monde de l‘enseignement dans l’une des quatre écoles nationales vétérinaires de France (EnvA, VetAgro Sup, Oniris ou ENVT) ou l’INFOMA.

Ce panel de missions, de métiers, de structures et de champs géographiques ouvert aux ISPV leur permet de prétendre à un parcours professionnel riche et varié, au service de l’intérêt général et de la santé publique vétérinaire. L’interdisciplinarité les amenant également à travailler en étroite collaboration avec la santé humaine, sur les sujets de maladies zoonotiques émergentes ou les impacts des changements climatiques.

La fonction et les missions de chef de corps sont enthousiasmantes car elles permettent de mener des actions collectives de service public et d’intérêt général et d’avoir des activités de suivi individuel des agents.

CALENDRIER DES CONCOURS

Dossier de préinscription à retirer avant le lundi 7 février 2022

Présentation des épreuves proposée par l’ENSV-FVI le mardi 15 février 2022

Inscription avant le lundi 21 février 2022

Épreuve blanche proposée le mardi 22 février 2022

Épreuve écrite du concours le 15 mars 2022 sur la base d’un mémoire de 4 heures portant sur un sujet de santé publique vétérinaire et d’une note, d’un rapport ou d’une correspondance réalisée à partir de documents qui seront fournis

Pour les personnes admissibles, une épreuve orale en français et en anglais, allemand ou espagnol complètera ces épreuves.

Pour plus de renseignements, l’ENSV-FVI se tient à votre disposition.